L'histoire récente de l'aloe vera

Histoire recente aloe vera

Exception faite du suc de l'aloès ce qui, sous forme de poudre, sert de cathartique, la plante aloe vera tomba dans l'oubli dans les pays occidentaux, tandis que les civilisations se déplaçaient vers les zones tempérées où ses plantes tropicales ne pouvaient pas survivre aux hivers rigoureux. On la remplaça par d'autres remèdes et, comme la plupart des médicaments modernes proviennent de culture de zones tempérées, ce n'est que récemment que l'on a redécouvert l'aloe vera et que l'on s'en sert plus communément.

Assez ironiquement d'ailleurs, c'est l'invention des rayons X et de la bombe atomique qui a redirigé l'attention des chercheurs vers cette plante. Les brûlures par l'irradiation avaient causé des ulcères de la peau pratiquement incurables jusqu'à ce que les médecins décident d'essayer ce vieux remède, soit la feuille d'aloe vera qui, dans la plupart des cas, s'avéra plus efficace que tout autre traitement.

 

Toutefois, comme personne ne savait comment en préserver le gel afin d'éviter qu'il ne s'oxyde, il fallait apporter par bateau les feuilles d'aloès des pays tropicaux. M. Stockton, ingénieur chimiste en vacances en Floride en 1942, ayant été victime d'un sérieux coup de soleil, fut sidéré de voir la rapidité avec laquelle il fut soulagé et guéri après que certains de ses amis eurent badigeonné de gel frais d'aloe vera.

En 1947, il déménagea en Floride afin de travailler sérieusement au problème de stabilisation du gel cicatrisant. Ayant réussi, il se mit à en fabriquer des produits. Selon un rapport du industrial Medicine and surgery journal du mois d'août 1959, l'onguant que Stockton avait baptisé aloe crème pouvait, en régénérant rapidement les tissus, faire évoluer en seulement 48 heures une brûlure thermique profonde en une brûlure bénite de deuxième degré. Testé sur des lapins, les brûlures se cicatrisaient 30 % plus rapidement qu'avec les onguents courants de l'époque et sans la formation de vilaine cicatrice, ce qui est plus important encore.

 

 

Au cours des 30 dernières années, on a entrepris des programmes de recherche sur l'aloe vera dans nombre de pays.

Curieusement, c'est l'Union soviétique qui a toujours tenu le haut du pavé dans ce domaine. Toutefois, même dans les pays occidentaux, on a effectué bon nombre d'études poussées pour déterminer la raison de l'efficacité de cette plante. Sa renommée grandissant, les entreprises qui fabriquent des produits à base d'aloe vera se sont multipliées. Tout laissait penser vers la fin des années 1950 et au début des années 1960 que la population tout entière ne tarderait pas à profiter des bienfaits de ce remarquable don de la nature.

Toutefois, ce ne fut pas le cas. L'aloe vera connu une popularité continue, mais assez lente.  Puis, ces dernières années, elle a joui d'un regain de notoriété et c'est par millions que, chaque année, de nouvelles personnes apprennent à apprécier, à différents degrés, les effets de cette plante exceptionnelle qui suscite l'enthousiasme des gens, car on aime bien partagé les bonnes nouvelles.

Au fur et à mesure que l'aloe vera gagne en renommée, les entreprises de cosmétiques sont de plus en plus nombreuses à en ajouter à leur gamme de produits, par exemple crème hydratante, nettoyante, tonifiante, et même aux désodorisants, crèmes à raser et shampooing.

 

 

aloe vera aloes douleurs blessures antidiarrhéiques insomnies troubles de l'estomac constipation hémorroïdes lr health & beauty

Ajouter un commentaire