Booster son métabolisme pour mincir

http://www.mincir-solutions.com


Manger moins, d’accord. Mais peut-on dépenser plus de calories sans quasiment fournir d’efforts ? La réponse est oui, grâce à un mécanisme très sophistiqué appelé thermogenèse. Lisez et agissez.
Une Française adulte avale chaque jour environ 1 700 calories (kcal). Comme elle en dépense chaque jour à peu près autant, elle ne gagne ni ne perd de poids. Cet équilibre remarquable, elle le doit à la thermogenèse, un mécanisme qui permet au corps d’éliminer les calories en excès en générant de la chaleur. Mais voilà, chez certaines, la thermogenèse ne marche pas de manière optimale. Et chez toutes, elle ralentit avec l’âge. Il faut alors lui donner un petit coup de pouce.
Pour comprendre comment vous pouvez agir, il est nécessaire d’entrer dans l’intimité de la dépense d’énergie. Elle se fait de trois manières : par le métabolisme au repos, l’activité physique et l’effet thermique des aliments.
Le métabolisme au repos représente l’énergie nécessaire pour faire fonctionner les organes comme le cerveau, le foie, les reins. Bref, pour rester tout simplement en vie. Cette dépense à elle seule est considérable : près de 70 % de toute l’énergie utilisée. Elle est plus élevée chez l’homme que chez la femme parce que les muscles consomment plus d’énergie. Elle est aussi plus forte quand on est jeune (après 25 ans, elle baisse de 2 % tous les 10 ans, et même de 5 % si l’on devient sédentaire). Elle est influencée par le niveau des hormones thyroïdiennes : selon qu’il est élevé ou bas, la dépense d’énergie au repos peut varier de plus ou moins 10 %. Les femmes grandes (à cause de la surface de la peau) et/ou musclées dépensent aussi plus de calories, tout comme celles qui fument et qui sont stressées.
L’activité physique quotidienne est le deuxième poste de consommation énergétique avec environ 20 % des calories.
Des repas riches en protéines
Enfin, savez-vous que chaque fois que vous mangez, le corps dépense environ 10 % de son énergie totale pour absorber, dégrader et stocker les aliments ? Cet effet thermique varie selon ce qu’on avale. 4 à 7 % de l’énergie apportée par les glucides (pain, pâtes, pommes de terre, sucre, etc.) est ainsi dissipée.
C’est mieux que pour les graisses (2 à 4 %), mais infiniment moins que pour les protéines, qui sont les championnes de la thermogenèse puisque 18 à 25 % des calories qu’elles apportent sont brûlées au cours des 4 à 8 heures qui suivent un repas.
Pour activer la thermogenèse, mieux vaut éviter les aliments très glycémiants comme le pain blanc, les frites, les barres chocolatées, les corn flakes, les confiseries, les sodas, les biscuits et gâteaux. Et opter pour des repas riches en protéines. Il est conseillé de faire un minimum de musculation : celle-ci développera la masse musculaire et entretiendra une dépense calorique, même… en dormant. Voici un autre truc : réduire d’un ou deux degrés la température de votre maison en hiver, dormir fenêtre ouverte et si vous êtes courageuse, alterner douches froides et saunas.
De nombreux compléments alimentaires peuvent activer la thermogénèse. La caféine est très efficace. Si vous prenez des substances thermogéniques, prenez-les pour un maximum d’efficacité 30 minutes avant un repas.
Quelles substances pour brûler plus de calories ?
Les substances dont la liste suit peuvent augmenter la dépense naturelle de calories. Toutes sont disponibles en pharmacie. Attention, il existe des contre-indications.
  • Magnésium 
  • Méthylxanthines, dont la caféine (café, maté, guarana, noix de cola…) 
  • Extraits de thé vert 
  • Huiles de poisson 
Pourquoi ne pas prendre Thermo-complete d’Herbalife? De nombreuses plantes (Yerba Maté, Thé vert, Caféine, Cacao...) qui vont augmenter la thermogénèse de votre métabolisme

Ajouter un commentaire