Les effets bénéfiques du thé sur la santé


Le thé : un puissant antioxydant

De nombreuses recherches récentes un peu partout dans le monde occidental montrent clairement le fantastique potentiel bénéfique du thé sur la santé. En effet, les feuilles de thé contiennent des quantités importantes de certaines substances antioxydantes (polyphénols et flavonoïdes) qui agissent contre les radicaux libres et protègent nos cellules des agressions quotidiennes. Cette haute teneur en antioxydants dépasse même celle des légumes et des fruits riches en polyphénols. La revue scientifique Free Radical Research (USA) publiait dans son numéro de 1999 (vol. 30), une étude qui compare l'effet antioxydant de certains aliments.
On y apprend que 2 tasses de thé équivalent à :
  • 7 verres de jus d'orange.
  • 20 verres de jus de pomme.
  • 6 pommes.
  • 3 ½ verres de jus de cassis.
Une autre étude faite par la Boston Tufts University a mesuré l'effet antioxydant du thé en le comparant à 22 légumes (incluant le brocoli, le maïs, l'oignon, l'ail et les carottes). Le thé est arrivé en tête. Cette recherche a également souligné la capacité supérieure du thé à absorber les radicaux libres. Les radicaux libres sont des substances qui lèsent nos cellules. Or, les scientifiques sont de plus en plus en accord sur le fait que ces lésions seraient à l'origine de certains cancers, de maladies cardio-vasculaires et d'accidents vasculaires cérébraux. Cela expliquerait les très nombreuses observations et recherches faites depuis vingt ans en Chine, au Japon, aux États-Unis, aux Pays-Bas, en Grande Bretagne, au Canada, etc. qui confirment les vertus thérapeutiques du thé.
Il est à noter que 85 % des antioxydants du thé sont libérés dans les 3 à 5 premières minutes d'infusion. Après une simple tasse de thé, l'organisme bénéficie d'une forte activité antioxydante dans les deux ou trois heures qui suivent. Ce pouvoir antioxydant du thé est quatre fois plus puissant que celui de la vitamine C. Un de ces constituants, le Gallate Epigallocatechol-3 (EGCG), est, quant à lui, 200 fois supérieur aux vertus antioxydantes de la vitamine E!
Nous pouvons maintenant dire avec certitude que la consommation régulière de thé diminue le risque de :
  • Maladies cardiovasculaires (prévention des infarctus et des thromboses) : le thé stimule légèrement le coeur, assouplit les parois des vaisseaux sanguins, aide à éviter l'artériosclérose et empêche la formation de caillots.
  • Cancers : c'est particulièrement vrai pour ceux qui sont induits par le tabac (poumon, pancréas, bouche, œsophage, larynx, rein, vessie) et par le mode alimentaire erroné du monde occidental (côlon, rectum, prostate, sein, ovaire, endomètre).
  • Accidents vasculaires cérébraux. Le thé a une action anti-thrombotique.

Les autres propriétés reconnues du thé sont :

  • L'augmentation rapide de la vigilance.
  • L'action stimulante sur l'intellect.
  • La vasodilatation des vaisseaux capillaires.
  • La réduction du stress oxydatif du tabac.
  • La réduction du taux de cholestérol (cette fonction est controversée).
  • L'action amaigrissante (faiblement).
  • L'action hémostatique (selles sanguinolentes) - à forte dose.
  • L'action anti-infectieuse dans les dysenteries - à forte dose.
  • L'action diurétique.

Ajouter un commentaire