Calcium et manque de vitamine D alimentaire

fotolia-33099637-xs.jpg

Sans vitamine D, le calcium ne sera pas bien assimilé par le corps. Il ne pourra alors plus jouer son rôle et la densité osseuse sera en chute libre. Il est malheureusement difficile d’apporter suffisamment de vitamine D avec l’alimentation.


Selon l’étude SUVIMAX (la plus grande étude menée en France sur les vitamines), plus de 10% des adultes auraient un déficit en vitamine D.

Or, l’association calcium-vitamine D joue un rôle important dans la limitation de la perte osseuse.

Mais contrairement au calcium, les aliments contiennent peu de vitamine D. Du coup, il est très difficile pour une personne de plus de 65 ans d’obtenir par l’alimentation l’apport quotidien recommandé de 400 à 600 UI/jour de vitamine D.

En effet, pour cela, il lui faudrait ingérer chaque jour l’équivalent de 1250g de beurre, ou 22 œufs moyens, ou 800g de saumon fumé, ou 5kgs de foie de veau ou bien encore 1,5 cuillère à café d’huile de foie de morue …Inconcevable !

Il faut donc insister fortement sur la prise médicamenteuse de vitamine D journalière, pour un effet bénéfique sur l’équilibre du calcium et par conséquent sur la minéralisation des os.

Cette prise orale est d’autant plus importante que la production de vitamine D par la peau est diminuée avec l’âge et aggravée par une diminution de l’exposition solaire.

vitamine D calcium soleil perte osseuse

Ajouter un commentaire