Plus d'un cancer sur trois pourrait être évités par de meilleures habitudes alimentaires

Bon nombre de cancers font leur lit dans nos assiettes. Sur les 320 000 nouveaux cas recensés chaque année en France, 30 % environ pourraient être évités par de meilleures habitudes nutritionnelles et un mode de vie équilibré. En 2009, un nombre croissant de publications scientifiques ont mis en évidence le lien entre le mode d'alimentation et le cancer. 
 
Blog cancer alimentation
 
 
L'Institut national du cancer (Inca) a publié il y a quelques mois de nouvelles recommandations à ce sujet en se fondant notamment sur les conclusions d'un rapport du World Cancer Research Fund, qui a analysé plus de 7 000 études. Au banc des accusés, le surpoids et l'obésité, l'alcool, le sel, les viandes rouges et charcuteries.
 
L'activité physique, l'allaitement et la consommation de fruits et légumes sont classés comme facteurs réduisant le risque de cancer. Consommés quotidiennement (en quantité au moins égale à cinq par jour), les fruits et légumes préviennent plusieurs cancers digestifs et, pour les fruits seulement, les cancers du poumon. Certains sont-ils meilleurs que d'autres pour la santé ? Régulièrement, des chercheurs étudient à la loupe les effets anticancérigènes d'aliments précis. Dernière étude en date : la consommation quotidienne de pistaches protégerait des cancers du poumon.
 

Effets antioxydants

 
Pour les spécialistes, ces travaux sont utiles dans un cadre de recherche, mais, en pratique, mettre en avant les vertus de tel ou tel produit n'a pas de sens. «Il n'y a pas un fruit ou un légume miracle, chacun peut contenir de multiples substances intéressantes : vitamines, polyphénols, caroténoïdes…, insiste le Pr Serge Hercberg, président du comité de pilotage du Plan national nutrition santé (PNNS). C'est la combinaison des aliments qui permet d'avoir une synergie et une complémentarité pour prévenir les cancers, mais aussi les maladies cardiovasculaires…» Les propriétés des fruits et légumes s'expliquent en partie par leurs effets antioxydants. Au cours de la vie, l'accumulation de radicaux libres dans les cellules conduit à des phénomènes d'oxydation qui les font rouiller et donc vieillir. «Les antioxydants s'opposent à ce mécanisme, explique le Pr Hercberg. L'image est celle d'un avocat qui se colore quand on l'ouvre en deux. On peut prévenir cette “rouille” en le recouvrant de citron, riche en vitamine C.»
 
Source : Lefigaro.fr

cancer alimentation

Ajouter un commentaire