Une carence en vitamine D associée à une mortalité élevée

Une nouvelle étude vient confirmer qu’une carence en vitamine D joue un rôle dans la mortalité des personnes âgées.
 
Manquer de vitamine D accentuerait-il le risque de mortalité par maladie cardiovasculaire chez les personnes âgées ? C’est la question que s’est posée une équipe internationale de chercheurs.
 
Au début de l’étude, ils ont mesuré le taux de vitamine D chez 614 personnes, âgées de 69,8 ans en moyenne. Après une période de suivi de 6 ans en moyenne, 51 personnes sont mortes, dont 20 de maladie cardiovasculaire.
 
Résultat : les personnes qui avaient des carences en vitamine D (30,6 nanomoles/L) avaient un risque plus élevé de mortalité.
 
Les chercheurs ont tenu compte de nombreux facteurs tels que l’âge, le sexe, la présence de diabète de type 1, la consommation de tabac, l’hypertension artérielle.

Ajouter un commentaire